entete
English  
Nouveautés!
Ecole d'aquarelle
Horaires
Ateliers-intensif
Admirez
Art à vendre
Petits formats
Demos
Trucs, astuces
Techniques
Les pigments
Les papiers
L'artiste
Contactez-moi
 demo mon chapeau bleu

Sur cette photo, un peu exagérée, je montre comment il est important de faire un dessin très détaillé pour savoir exactement où appliquer la gomme cache pour préserver les lumières qui passent en travers des chapeaux.

Ce dessin est appliqué sur une feuille de papier aquarelle Arches rugueux 140 lbs. 22 x 30, grandeur impériale.

Voici l'interprétation en ton de gris de la photo que j'ai prise des chapeaux dans une boutique de York beach, dans l'État du Maine aux États-Unis. La propriétaire a été très gentille de me laisser photographier l'intérieur de sa boutique.

J'aime toujours voir le projet en tons de gris pour délaisser l'aspect couleur réèlles pour uniquement évaluer les valeurs des tons. Ceci me permet de voir les lumières intenses, les blancs, les teintes neutres et les foncées, et les valeurs des ombrages.

C'est à ce stade que je décide des tons et nuances que moi j'ai envie d'appliquer et pas nécessairement celles de la photographie.

Après avoir complètement imbibé le papier, j'applique le premier lavis de tons chauds et froids, puis, je broche le papier à une planche légère pour bloquer et tendre le papier. Après avoir très bien séché le papier, j'appliquerai la gomme cache sur les portions des vitres, et de tous les trous dans les chapeaux qui laissent passer la lumière.

C'est très long mais tellement important pour rendre la lumière qui passent dans les trous de chapeaux sans m'empêcher d'appliquer librement les nuances des couleurs des chapeaux.

Les zones de gris foncés sont les endroits gommés. J'aime utiliser la gomme-cache parce que je peux ensuite me laisser aller à tout remouiller pour appliquer d'autres lavis sans gêner ma gestuelle avec mon immense pinceau de 3 pouces.

J'applique un autre lavis de tons mauve, lavande, bleu et le beige des chapeaux un peu plus intense qu'au premier lavis. Il est important que le papier aie été tendu et broché pour ne pas gondoler à chaque fois que je le mouille et le sèche.

Les pigments Daniel Smith que j'ai utilisé sont:
jaune Hansa light, ocre français, quina pink, quina magenta, bleu phtalo, bleu cobalt, bleu de manganèse.
Quina est l'abbréviation de quinacridone qui est un procédé de fabrication inventé par D. Smith qui rend des couleurs très transparentes et lumineuses, vous pouvez lire sur ce procédé dans le menu Pigments.

Pour les premiers lavis j'utilise les couleurs tachantes pour ne pas qu'elles relèvent et s'étendent partout quand je remouille. Quand je sais que je donne mon dernier lavis complet, j'introduis les pigments floculents à certains endroits pour donner de la texture.

Voici une photo de mon atelier, une grande pièce éclairée par des projecteurs blanc doux mais aussi par 2 grandes fenêtres qui laissent entrer la lumière du jour. Sur le mur à gauche, la grande copie noir et blanc pour m'aider à situer les différentes valeurs. De loin comme cela, on dirait un mec avec lunettes et barbichette!

Mon conjoint m'a fabriqué un chevalet d'alluminium assez robuste pour soutenir et incliner l'immense planche sur laquelle mon papier est broché. 

À cause que je suis gauchère, ma palette, sceaux d'eau et papier absorbant sont placés à gauche pour que tous soient près l'un de l'autre. Sur ma table, une grande serviette de plage pour déposer mes pinceaux et pouvoir les essuyer n'importe où n'importe quand.

Sur cette photo, je travaille à donner les rondeurs des chapeaux par les tons chauds et froids. J'ajoute du bleu dans le bas du chapeau mauve, je mets le premier ton de l'ombrage sur le chapeau blanc, je peints le cadrage de la fenêtre en plusieurs couches, j'applique les nuances beige-jaune et beige-brun des chapeaux et les 2 sacs au bas gauche.
Il y a à droite une photographie agrandie en 8 x 10 pour référence.
J'avais aussi dessiné en petits traits les crevasses formés par le tressage du chapeau. C'est petites ombres donnent toute la forme et texture aux chapeaux.

Ici j'accentue la transparence des chapeaux en appliquant les couleurs du cadrage de la fenêtre en travers les trous du chapeau. Certains petits trous à droite dans le chapeau blanc et bleu. J'ai enlevé la gomme-cache des chapeaux dont je juge que la forme est satisfaisante.

Maintenant je viens peindre les fleurs synthétiques sur les chapeaux et la transparrence où le chapeau beige est entre deux replis du carré de soie.

Maintenant je mets l'accent sur les foulards de soie à droite. Dans la photo, le coin droit inférieur est dénudé de foulard donc c'est la vitre qu'on voit. Moi je choisis d'y mettre un long foulard parce que la photo réèlle crée un vide dans ce coin et attire l'attention alors je mets un long fichu de soie. 
Même problème dans le coin haut droit, la vitre qui crée un trou, alors J'y mets aussi un tissu de soie pour bien fermer les coins donc, rediriger le regard vers la tresse de chapeaux au centre.

J'applique plusieurs lavis très pâles pour préserver la transparence de la soie mais aussi créer la superposition pour donner les rondeurs et volume des différents morceaux de soie. Le petit foulard turquoise laisse entrevoir le cadrage de la fenêtre en travers sa transparence et le chapeau beige qui lui touche. Cela redirige le regard vers les chapeaux après être allée voir les foulards. Vous verrez ces détails de plus près dans la photo suivante.
 Je choisis aussi les tons différents de turquoise, rose ou violet pour bien les distinguer. Un seul, le petit rose, aura des motifs, encore pour créer l'aspect fourni sans trop s'y attarder.

Je ferme le bas aussi par le cadrage de la fenêtre et les multiples plis du foulard et ses légers motifs.

J'ai photographié la fenêtre de billet pour lui donner un air d'originalité et pourvoir accentuer la rentrée de soleil sur les chapeaux. Le soleil entre entre de la droite vers la gauche alors je vais mettre des ombrages subtils pour attirer le regard vers les endroits lumineux comme le coin haut de la fenêtre et les soies près du chapeau mauve foncé.

Les deux petits foulards identiques mais de couleurs différentes créent le centre d'intérêt avec les chapeaux bleu, blanc, mauve et les fleurs pêche.
Je décide de mettre plus foncés les crochets qui retiennent les chapeaux et foulards, ils guident l'oeil à ces objets tout en donnant du solide à la composition.

À cette étape, j'ai signé mon oeuvre parce qu'elle me plaît...

J'espère que vous avez apprécié les explications de mon processus créatif et qu'elles vous aideront à réaliser qu'il faut prendre le temps de mûrir un projet d'une telle envergure. Moi je sais que je suis prête à l'exécuter quand je la vois dans mes rêves....

Désolée de vous mettre dans la vue mes philigranes de copyright, j'aime bien partager mes connaissances mais pas me faire plagier commercialement...

Haut de page