entete
English  
Nouveautés!
Ecole d'aquarelle
Horaires
Ateliers-intensif
Admirez
Art à vendre
Petits formats
Demos
Trucs, astuces
Techniques
Les pigments
Les papiers
L'artiste
Contactez-moi
 close-up brume chute

J'ai peints cette aquarelle sur du papier Arches rugueux avec des pigments sédimentaires parce que l'impression de texture des rochers et arbres est accentuée. Aussi parce que les pigments sédimentaires sont faciles à relever là où j'ai choisi de créer la brume. Elle a été relevée avec soins en mouvement de rondeur avec un pinceau humide, puis absorbée, après avoir peint les arbres mouillé dans mouillé dans un ciel mouillé. Ici  aussi la forme de la brume sert à guider l'oeil vers le haut de la chute.
Le coté gauche des arbres est foncé et bleu outremer français pour plus de textures, le bleu de manganèse aussi est employé ainsi que le cobalt violet clair de Daniel Smith.
Les rochers ont une base de cobalt violet clair, ocre français et terre d'ombre brûlée. La partie rocheuse au centre a été peinte en négatif en laissant entrevoir le ruissellement de l'eau. Aucun pigment blanc n'est utilisé, le blanc de mes oeuvres est toujours le papier pur, de là la complexité de l'eau puisque les formes positives sont peintes en formes pour faire ressortir le mouvement de l'eau.

____________________

Pour créer les différents plans d'arbres, certains ont été peints avec du ocre français dans le ciel bleu de manganèse, d'autres plus bleutés, et certains haut loin, violet pâle. Les rochers dans la brume sont d'un gris pâle comme ceux à gauche plus foncés.
J'ai relevé la brume en laissant bien voir les cîmes d'arbres précises, et au bas, juste un peu la base des arbres et les rochers. L'emplacement de la brume a été bien planifiée pour qu'elle guide l'oeil vers le centre du tableau, où la chute est blanche et mince.
Des petites éclaboussures bleutées donnent l'impression de mouvement et légèreté à l'eau ainsi que des traits bleutés pour montrer la direction de la chute et la profondeur de celle-ci.

Au centre, des petites sylhouettes d'arbres en violet, un petit arbre plus chaud en négatif accroché à la falaise, le ruisselement de l'eau sur la roche; des éléments qui attirent l'oeil vers le haut de la chute et ensuite vous guident à la descendre et frapper le bouillonnement sur les roches au-bas. La façade du rocher est imposante, détaillée et froide contrairement à la légèreté de la chute.

Le bleu doux de l'eau est composé de phtalo turquoise et quinacridone magenta de Daniel Smith, toujours. C'est avec cette couleur que je peints l'épaisseur, la direction et les éclaboussures de l'eau. On peut entrevoir la couleur des rochers très pâle à l'arrière de la chute.
Un peu de verdure chaude qui reflète dans une eau clame.